Ikra

580

Champion de plusieurs courses, notamment de la Rolex Cup, Ikra est l’un des plus célèbres 12 m JI. Il est à l’origine d’un des plus importants rassemblements de beaux voiliers en France : la Nioulargue, devenue depuis “les Voiles de Saint-Tropez”.

 

A PROPOS DE LA MAQUETTE :
Tous nos modèles peuvent être fabriqués à la taille et/ou aux couleurs de votre choix, sur commande.
Finition Coque : Coque peinte aux couleurs d’origine
Dimensions (Longueur) : 75 cm

Description

TYPE DE BATEAU : Yacht Classique (12 M JI)
ANNÉE DE LANCEMENT : 1964
PAYS DE CONSTRUCTION : Ecosse
CHANTIER : Alexander Robertson (Robertson and sons)
ARCHITECTE : David Boyd

 

HISTORIQUE : Ikra est un quasi-sister-ship de Sovereign, dessiné un an plus tôt par le même architecte, David Boyd. Lancé en 1964 sous le nom de Kurrewa V pour participer à la Coupe de l’America, il devait être le successeur de Sceptre et de Sovereign, mais n’a pas réussi à s’imposer comme challenger et se fait vaincre par Sovereign. Il est racheté en 1970 par le baron Bich, pour servir de lièvre en France. Il est alors rebaptisé Lévrier des Mers. En 1976, il devient la propriété de Jean Rédélé, le créateur des célèbres voitures de course Alpine, qui lui donne son nom actuel, Ikra.
Ikra est à l’origine du prestigieux rassemblement “les Voiles de Saint-Tropez”. Celui-ci a en effet commencé par un défi, lancé en 1981 par le skipper d’Ikra à son voisin de ponton, l’Américain Dick Jason, propriétaire d’un voilier moderne, le Swan 44 Pride. Les deux protagonistes ne se doutaient pas des retombées de leur forfanterie. Un rendez-vous annuel venait de naître qui, chez les plaisanciers, allait devenir mondialement réputé. En quelques années la Nioulargue attirait tous les beaux voiliers qui naviguent dans la région.
Après des années de course Ikra a eu besoin d’une grosse restauration qui a eu lieu en 2006 au chantier Tréhard d’Antibes. Il a ensuite continué à participer aux régates en Méditerranée, et plus spécialement à “ses” Voiles de St-Tropez. Depuis 2005, il est la propriété de l’imprimeur Y. M . Morault.

 

ET AUJOURD’HUI ? Restauré en 2007, et propriété de Y. M. Morault, Ikra court toujours de nombreuses régates.