Golden Hind (F. Drake)

650

Le Golden Hind (la Biche dorée) fut le deuxième navire à faire le tour du monde, après le Victoria, seul rescapé de l’escadre de Magellan. Il est pour les Anglais un navire mythique : celui des exploits, au XVIe siècle, d’un de leurs plus grands marins et corsaires, Francis Drake (1540-1596) qui termina vice-amiral de la flotte anglaise.

 

A PROPOS DE LA MAQUETTE :
Tous nos modèles peuvent être fabriqués à la taille et/ou aux couleurs de votre choix, sur commande.
Finition Coque : Coque vernie sans peinture
Dimensions (Longueur) : 50 cm

Description

ANNÉE DE LANCEMENT : 1577
PAYS DE CONSTRUCTION :
Angleterre / Royaume Uni


HISTORIQUE :
Francis Drake est sans aucun doute le plus célèbre et le plus hardi des navigateurs et corsaires anglais de son époque. En 1572, avec deux bâtiments, il parcourt la mer des Antilles en saccageant tout ce qu’il peut.
En 1577, la Couronne apporte une aide financière à la réalisation de son projet grandiose : attaquer les intérêts espagnols dans le Pacifique, c’est-à-dire là où ils ne sont pratiquement pas protégés. Avec une escadre de cinq unités, dont le Pelican, l’Elisabeth, le Mary Gold, le Swan et le Christopher, il longe la côte de l’Amérique du Sud et perd un à un tous ses navires. Seul subsiste le Pelican qu’il rebaptise Golden Hind. Avec ce seul bâtiment, une fois passé le détroit de Magellan, il remonte vers le nord le long de l’Amérique. Au passage, il saccage les établissements espagnols, pille les navires marchands et capture le plus grand galion du Pacifique, le Nuestra Senora de la Concepcion, chargé de tout l’or et l’argent amassés dans les mines des Andes pendant une année. Drake le saisit intact et s’empare de toute la cargaison.Dans l’hémisphère nord, le Golden Hind atteint le 43e parallèle et cherche un passage pour regagner l’Atlantique. Le corsaire n’ose pas s’aventurer plus loin et fait demi-tour. Peu après, il entre dans la baie de San Francisco, qu’il baptise Nouvelle Albion. Le retour en Europe se fait par l’océan Indien et le cap de Bonne Espérance.
Le Golden Hind arrive à Plymouth le 26 septembre 1580. La reine Elisabeth vient l’accueillir en personne et monte à bord du navire. Drake est fait sir et vice-amiral de la flotte anglaise

Pour les Espagnols, Francis Drake n’était autre qu’un pirate qui aurait été pendu s’il avait été pris. La décision de la reine Elizabeth I de l’accueillir en personne au retour de son tour du monde (elle l’appelait “My pirate”) a été ressentie comme une provocation par le Couronne d’Espagne. Les deux pays en viendront à une guerre ouverte quelques années plus tard.

 

ET AUJOURD’HUI ? La reconstitution du Golden Hind a été lancée en 1973 en Angleterre pour des Américains. Quand il n’est pas loué pour des films ou des opérations publicitaires, il sert de musée flottant à Londres. Entre 1974 et 1980, il a refait le tour du monde de Francis Drake