Derfflinger

1,250

Le Derfflinger est une flûte hollandaise qui faisait partie de la flotte Urka, conçue principalement pour faire face à la croissance considérable dans le commerce maritime. Au XVIIe siècle la flotte néerlandaise est la première d’Europe avec 6 000 navires, et presque tous ces navires sont des flûtes, ce qui donne une idée de l’importance qu’a tenu ce moyen de transport dans l’histoire économique de l’Europe.

 

A PROPOS DE LA MAQUETTE :
Tous nos modèles peuvent être fabriqués à la taille et/ou aux couleurs de votre choix, sur commande.
Finition Coque : Coque vernie sans peinture
Dimensions (Longueur) : 80 cm

Description

TYPE DE BATEAU : flûte
ANNÉE DE LANCEMENT : 1675
PAYS DE CONSTRUCTION : Hollande
ARCHITECTE : Pieter J. Lioorne-Horn

 

HISTORIQUE : La première flûte aurait été construite en 1595 à Hoorn. L’une des principales caractéristiques de ces navires était leur conception légère et leur immense capacité de transport de marchandises (plus de 170 tonnes). Ils étaient rapides et ne nécessitaient qu’un petit équipage pour les exploiter. La coque était apparemment grande alors que le pont semblait mince.


Au XVIIe siècle, les Néerlandais dominent les mers. En 1664, la flotte néerlandaise est la première d’Europe avec 6 000 navires et 400 000 tonneaux de jauge, loin devant celle de l’Angleterre et de la France à ce moment-là. La flûte est la bête de somme de cette prospérité commerciale. Presque tous ces navires sont des flûtes, ce qui donne une idée de l’importance qu’a tenu ce moyen de transport dans l’histoire économique de l’Europe au XVIIe siècle.
La robustesse de la flûte lui permet d’embarquer aisément une vingtaine de canons lors des voyages dans les zones à risque comme la Méditerranée (contre les « Barbaresques »), les Antilles (contre les pirates) et l’océan Indien (contre les concurrents portugais et anglais ou pour négocier en position de force face à un prince indigène). Le rôle militaire du navire est donc loin d’être négligeable, particulièrement pour la Compagnie néerlandaise des Indes orientales, qui doit veiller à la sécurité de ses précieux chargements. 

Il est extraordinaire qu’il reste si peu d’un navire aussi populaire. Il ne reste pratiquement aucune image détaillée d’une flûte. De plus, aucun modèle technique fiable n’a été préservé (aucun modèle n’a peut-être jamais été fabriqué). En outre, le livre allemand “Risse von Schiffen des 16. un 17. Jahrhunderts” contient une série complète de dessins d’une flute. Ces dessins, réalisés par Rolf Hoeckel, sont basés sur un grand tableau: “La flotte du grand électeur” de Lieve Verschuier, sur lequel figurent entre autres la flute “Derfflinger”.


Le Derfflinger a été construit en 1675 pour l’électeur d’Allemagne Friedrich Wilhelm. Avant 1684, «Derfflinger» s’appelait «Wolkensaule». Il a été acheté à Danzica en janvier 1681 par Benjamin Raule et a été utilisé pendant la guerre contre l’Espagne menée par le prince William Frederick. De 1686 à 1693, la felouque a emprunté les routes de l’Afrique de l’Ouest et de l’Inde.
Plus tard, le navire fut nommé en l’honneur du général de cavalerie Georg von Derfflinger, qui, en 1675, remporta une victoire à Brandenburg dans la bataille de Fehrbellin contre les Suédois. Il est représenté à l’arrière du navire vêtu d’une armure de plaque poitrine noire, d’un uniforme bleu marine bordé d’un pantalon en cuir et rouge, d’un foulard rouge et d’un chapeau noir contenant des plumes rouges et blanches.

 

ET AUJOURD’HUI ? Il ne reste pratiquement aucune image détaillée d’une flûte. De plus, aucun modèle technique fiable n’a été préservé (aucun modèle n’a peut-être jamais été fabriqué).